Aller au contenu principal

Digital Energy News - Interview de Philippe Tordjman (Consultant-Dirigeant STREINN)

Article
Accès à l'énergie SIG Électrification Énergies renouvelables Optimisation des réseaux
Digital Energy News - Interview de Philippe Tordjman (Consultant-Dirigeant STREINN)
Le 18 avr 2024

Pourquoi la communauté Digital Energy a-t-elle vocation à s’intéresser aux technologies géospatiales ?

Les données géospatiales suscitent l’intérêt pour une grande variété d’applications mais le lien avec l’énergie est moins connu. Nous espérons que cette étude contribuera à le mettre en lumière. Nous y faisons le point sur l’état de l’art et du marché, notamment dans trois domaines : la planification et le déploiement des réseaux, en lien avec les enjeux d’accès à l’énergie ; l’analyse des risques liées à l’environnement ou au climat pour les systèmes électriques ; et enfin la gestion des actifs, en particulier l’optimisation des politiques de maintenance.

Le programme Digital Energy avait naturellement vocation à s’intéresser à ces sujets ; car outre la thématique de l’innovation digitale, ces applications sont propices aux partenariats entre de grands acteurs et des start-ups ou des sociétés technologiques, utilisant de plus en plus l’IA . En France, le challenge Copernicus illustre le potentiel pour ce type de coopération. Ainsi, l’étude a été nourrie par une quarantaine d’interviews, qui reflètent la diversité des acteurs ; le panel se compose aussi bien de start-ups que de groupes industriels ou de utilities et d’agences publiques.

Pensez-vous que l’intérêt pour ces solutions va se confirmer à l’avenir ?

Oui, et ce pour plusieurs raisons. 

A l’amont, la multiplication des programmes de constellations et la dynamique du secteur privé vont continuer d’alimenter le secteur en données. 

Par ailleurs le progrès technique continue d’étendre et de diversifier les domaines d’application. La résolution des images augmente : on atteint aujourd’hui 30 cm et on pourrait passer à 10 cm dans les deux ou trois ans à venir. Les périodes de revisite[1] diminuent, jusqu’à deux fois par jour pour des satellites en orbite basse. Les images de type radar diversifient la nature des données et les domaines d’application ; elles permettent par exemple de faire de l’altimétrie ou de la détection de mouvement et peuvent être utilisées en combinaison avec de l’imagerie classique. On peut aussi rapprocher les données spatiales avec des données aériennes ou des informations relevées in situ.

La disponibilité massive de données en open source est aussi un catalyseur. C’est notamment le cas pour tous les usages liés à la planification du développement des réseaux, en lien avec l’accès à l’énergie ou la densification urbaine.

Bien entendu, le traitement de ces données pose des enjeux de capacité de traitement. C’est notamment ici que des start-ups ont un rôle à jouer en apportant les solutions logicielles adaptées. 

Enfin, la baisse des coûts continuera de stimuler le développement, notamment en influant sur la compétition avec d’autres types de données – imagerie par drone ou hélicoptère, par exemple.

Ces technologies peuvent-elles présenter un intérêt particulier pour l’Afrique ?

Oui, et cet intérêt a été démontré par les précédentes éditions du challenge Digital Energy, plusieurs lauréats ayant présenté des projets utilisant des données géospatiales. 

Par ailleurs, certaines applications se prêtent particulièrement au contexte africain. On peut penser par exemple à la planification du déploiement des réseaux, les données géospatiales permettant une meilleure connaissance des terrains et des ouvrages, éventuellement en complément d’autres sources de données. Les applications liées à la gestion de la végétation présentent aussi un intérêt particulier pour les zones équatoriales. 

Nous espérons que cette étude convaincra du potentiel des technologies géospatiales pour le secteur de l’énergie en Afrique et qu’elle stimulera des projets innovants dans ce domaine, au sein de la communauté Digital Energy et au-delà.
 


[1] Temps nécessaire pour qu’un satellite repasse au-dessus d’un même point.

louise muller
Article Planification Analyse de charges Cartographie du réseau Efficacité énergétique Électrification Énergies renouvelables Intégration des renouvelables Optimisation de la production Optimisation des réseaux Digitalisation réseau Outils de simulation

Digital Energy News - Interview de Louise Muller (Roseau Technologies)

Découvrez l'interview d'une lauréate du challenge et le projet de jumeau numériq...
11 Juil 2024 / Par Fabrice Creste
Elie Bitar, CEO Smarterise
Article Accès à l'énergie Énergies renouvelables Énergie éolienne Énergie solaire Géothermie Hydroélectrique Intégration des flexibilités Pertes non techniques Télécomptage Exploitation & Maintenance Maintenance corrective & prédictive Optimisation des réseaux Digitalisation réseau

Digital Energy News - Interview d'Elie Bitar (Smarterise CEO)

Retrouvez l'interview du CEO de Smarterise, entreprise leader dans le domaine de...
17 avr 2024 / Par Fabrice Creste

Créez un compte et rejoignez la communauté

  • Rencontrez les membres
  • Participez aux événements
  • Bénéficiez de conseils et d'outils

Rejoindre la communauté